WePlayNextGen

Transformers : Devastation

Disponible sur : PCPS4XBox One

Transformers : Devastation
MON ESPACE PERSO

Genre : Beat'em All

Theme : transformers, optimus prime, baston, bumble bee

Editeur(s) / Développeur(s) : Activision / Activision

PEGI : 12

Date de sortie : 06 Octobre 2015

Transformers : Dévastation est un jeu de Platinium Games. Studio réputé pour ses Beat'Em'All (Bayonetta, Vanquish, The Wonderfull 101 ...) qui se lance dans la franchise Transformers bien connus des fans de blockbusters américain ou des comics de la maison IDW.
Le jeu nous permet de controler Optimus Prime, Bumblebee, Sideswipe, Wheeljack et Grimlock, ces derniers peuvent avoir de nouveaux skills et armes ainsi qu'augmenter leurs stats. 

Dernière news + de News
 Transformers : Dévastation Transformers : Dévastation
Optimus Test
10 Novembre 2015 0
 Les Bonus de précommande pour TRANSFORMERS : DEVASTATION Les Bonus de précommande p...
Alors, on a d...
03 Septembre 2015 0
 Transformers : Devastation se montre en gameplay Transformers : Devastatio...
Et les graphi...
11 Juillet 2015 0

Transformers : Dévastation

Transformers : Dévastation : Goût Platine, je vous prie

(Ce test a été fait à partir d'une version presse mise à disposition par Activision)

Transformers n'est pas un nom inconnu. Non seulement des joueurs, mais aussi des amateurs de films, de dessins animés ou alors de figurines. Remis sur le devant de la scène depuis quelques années, Transformers se décline alors sur consoles et PC. Travaillé sous les doigts expérimentés de PlatinumGames fera t-il de ce jeu à licence non vidéoludique un bon opus, chose trop rare de nos jours ? A nous de voir cela en détails.

 

Oh, oh, oh, on affrontera Mégatron

Le scénario de Transformers : Dévastation pourrait tenir sur un timbre poste ou presque. Vous allez devoir empêcher Mégatron de cyberformer la Terre. A partir de là, les Autobots, sous la tutelle d'Optimus Prime, vont tout faire pour l'en empêcher. Voilà la base même du scénario du jeu sans trop en dévoiler. Autant dire que cela ne respire pas l'originalité mais que le jeu ne tente pas pour autant de l'être, loin de là.

Pour les amateurs des jeux crées par PlatinumGames, ils ne seront pas déçus de voir que la patte du développeur est parfaitement illustrée dans ce jeu. Vous connaissiez Bayonetta, ses esquives, sa superbe plastique, ses combos à outrance ? Ici, vous aurez la même. Vous connaitrez Optimus Prime, sa magnifique carrosserie, ses dérapages et ses coups de véhicule à foison. De quoi ne pas être dépaysés lorsque l'on lance Transformers : Dévastation.
 

  

 

En terme graphique, nous avons le droit à un bel ensemble en cell-shading bien que le recyclage des ennemis est lui aussi très visible. Quant on ne fait qu'alterner les couleurs pour définir si un ennemi est plus puissant qu'un autre, on peut trouver cela dommage. Pourtant, malgré tout cela, difficile d'en vouloir au jeu quant celui-ci se permet d'avoir un très bon doublage qui se marie avec le style si particulier du jeu. On reconnaît aisément les protagonistes et antagonistes célèbres de la licence.

 

Et j'ai cogné, cogné, jusqu'à ce qu'il saigne

 

Le gameplay de Tranformers : Dévastation est donc le même que les plus célèbres productions de PlatinumGames. A partir de là, rien d'original. Est-ce une mauvaise chose ? Oui et non. Oui car on n'aurait peut-être préféré un peu d'originalité dans les fondations même du jeu. Non car il y a bien des petits rajouts. Déjà, il faut savoir qu'Optimus Prime ne sera pas le seul Autobot jouable : Bubblebee, Sideswipe ou Wheeljack sont aussi disponibles, avec leurs combos, attaque spéciale et autres pour bien différencier les personnages.

 

  


Rajoutons à cela un système de niveau, de caractéristiques, d'inventaire avec des armes à crafter et aussi à améliorer et on aura là alors de quoi nous occuper pendant de longues sessions. Car oui, il ne faut pas se leurrer. Comme ses aînés, Transformers : Dévastation se finit très rapidement en ligne droite. Mais comme ses aînés, le jeu est fait pour se perfectionner. Obtenir le Grade SS à chaque mission, chaque défi, débloquer les difficultés supérieures (sachant qu'elles emmènent un meilleur équipement), tout est fait pour donner envie au joueur d'atteindre les sommets.

 

Dans les faits, le jeu se veut nerveux, très nerveux. A l'écran, vous vous déchaînez contre vos nombreux adversaires, vous esquivez les coups, vous en donnez. Il est parfois difficile de savoir ce qui se passe à l'écran et comment réagir en conséquence. Pour certains, cela est un défaut, pour d'autres, un intérêt. Si cela gêne trop pour les premiers, il leur sera toujours possible de diminuer la difficulté. Ainsi, le temps qu'ils apprennent à réagir plus vivement et à choisir les cibles prioritaires, ils pourront néanmoins ne pas trop s'inquiéter de leur barre de vie.

 

La transformation est réussie

 

Dans l'idée, on remarque que cette année 2015 est plus prometteuse que prévue en terme d'adaptation de licences en jeu vidéo. Mad Max, Batman : Arkham Knight et maintenant Transformers : Dévastation. On est en droit de se demander si le problème des trop nombreux mauvais jeux issus de titres connus ne proviendrait pas uniquement d'un manque d'implication dans les dites adaptations. Dans le cas de Transformers : Dévastation, la question ne se pose pas. Le savoir-faire de PlatinumGames rend honneur à la série, si on est un tant soit peu plus amateur de scoring, de craft et autres en tout genre.
 

  

 

En conclusion, Transformers : Dévastation se permet d'être une semi-surprise mais surtout une très belle réussite. Quant on donne un univers à un développeur qui met du coeur à l'ouvrage dans chacun de ses projets, on obtient des petites perles qui plaisent. Avec l'arrivée de Transformers : Dévastation, la licence issue d'Hasbro et Takama Tomy peut espérer retourner sur le devant de la scène vidéoludique, bravant alors les idées noires consistant à considérer que tout jeu issu d'un autre univers que celui des jeux vidéo est voué à un échec quasi-certain. Transformers : Dévastation ne se veut pas exceptionnel, il en reste néanmoins un bon jeu, à mettre dans une bibliothèque si on veut passer du bon temps.
 

Note3.5

Transformers : Dévastation n'est peut-être pas le jeu de l'année. Néanmoins c'est un jeu de grande qualité, et pour ceux qui ont toujours aimé se battre avec de gros robots, ce jeu leur permettra d'assouvir leurs désirs secrets.

 

  • - Style graphique singulier et doublage de qualité
  • - Les perfectionnistes ne seront pas déçus du contenu
  • - Un bien bel hommage à Transformers

 

  • - Un jeu visiblement très court en ligne droite
  • - Des difficultés à bien se repérer pendant les combats
  • - Une impression de déjà-vu dans le gameplay made in PlatinumGames
Soriu

Soriu

27 ans, toutes mes dents. Amateur d'animés/mangas, écrivain à ses heures perdues et cherche souvent à se trouver. Un peu poète sur les bords d'ailleurs.

Heading Sample

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Quisque finibus ante id lobortis molestie. Ut id nibh arcu. Suspendisse lacinia, enim vitae rhoncus molestie, quam libero sodales massa, id elementum purus massa a libero. Pellentesque habitant morbi tristique senectus et netus et malesuada fames ac turpis egestas. Phasellus a nisi quis est fermentum tempor vel eu mauris. Quisque in elit justo. Integer at malesuada dui, sed pretium magna. Etiam ac tellus tempor ante suscipit volutpat.

Heading Sample

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Quisque finibus ante id lobortis molestie. Ut id nibh arcu. Suspendisse lacinia, enim vitae rhoncus molestie, quam libero sodales massa, id elementum purus massa a libero. Pellentesque habitant morbi tristique senectus et netus et malesuada fames ac turpis egestas. Phasellus a nisi quis est fermentum tempor vel eu mauris. Quisque in elit justo. Integer at malesuada dui, sed pretium magna. Etiam ac tellus tempor ante suscipit volutpat.

Alexa [Bot]
Aucun commentaire pour le moment